Réponses aux arguments des opposants aux vaccins contre le Covid-19 – 6/13

Comme chaque jour, j’ai sélectionné un argument fallacieux utilisé par les antivax sur les réseaux sociaux et dans les différents médias afin d’amener les réponses les plus claires possibles sur le sujet.

Argument n°6 : Les vaccins favoriseraient l’apparition des variants : c’est inexact

Christian Perronne, déjà cité dans un article précédent, affirme que les variants du virus ont “toujours émergé là où on a vacciné”, ajoutant qu’en Israël, “il y a une augmentation de la mortalité chez les vaccinés”.

Ce qui est bien entendu inexact. D’abord, les variants qui circulent le plus aujourd’hui (les variants Alpha, Beta et Delta, selon Santé Publique France ont été détectés au dernier trimestre 2020, avant le début des campagnes de vaccination respectivement au Royaume-Uni, au Brésil et en Inde, où ces variants ont été identifiés pour la première fois. Ensuite, “ce n’est pas la vaccination qui cause l’apparition des variants, c’est la circulation intense du virus.

Et dans les pays qui ont bien vacciné, comme Israël ou le Royaume-Uni), la chute de la mortalité est considérable. Au Royaume-Uni,le nombre de décès quotidiens est ainsi passé de près de 1 250, mi-janvier, à 16 le 28 juin. Côté israélien, aucun mort n’a été recensé le 6 juillet, contre plus d’une soixantaine quotidiennement à la fin du mois de janvier, (source : base Our World in Data).

L’augmentation” des contaminations et des décès que Christian Perronne prétend observer chez les vaccinés repose sur une lecture erronée des données de santé. Certes, la proportion de personnes vaccinées parmi les contaminations et les décès recensés au Royaume-Uni et en Israël a augmenté ces derniers mois. Mais plusieurs phénomènes sont en cause dans cette augmentation :

1) les vaccins ne sont pas efficaces à 100%, ce qui est connu : ce taux a même tendance à diminuer face à certains variants, notamment le variant Delta. En outre, la réponse immunitaire  varie également d’un individu vacciné à un autre. Donc , il n’y a rien de surprenant s’il y a des personnes vaccinées parmi les nouveaux cas de Covid-19.

2) La plus forte proportion de vaccinés parmi les contaminés est la conséquence mathématique de la progression des campagnes de vaccination. Ainsi, dans un scénario où 100% d’une population serait vaccinée, 100% des cas de Covid-19 et des décès concerneraient des personnes vaccinées. “Plus vous vaccinez, plus vous avez de chances d’observer les échecs dans la population vaccinée.

Monsieur Péronne, pourtant médecin, a apparemment oublié les cours de maths de ses années collège et lycée, mais aussi les cours d’immunologie de la fac de médecine! C’est facheux!

Author: sfl73_pass_Sa03Na08

DIPLOMES 1980 Diplôme d’Etat d’Infirmière 1996 Diplôme de Cadre de Santé 1998 DU de Soins Palliatifs 2007 DU Ethique Soins et Santé PARCOURS PROFESSIONNEL 1980-1983 Infirmière AU CHU de Rouen 1983-1995 Infirmière dans les services de Médecine et de Cure Médicale dans un Hôpital Local Faisant fonction de cadre à partir de 1989 Infirmière Coordinatrice du SSIAD rattaché à l’établissement en 1993 1996-2002 Cadre de Santé au CHU de Rouen dans différents services, de nuit puis de jour 2002-2005 Cadre de Santé en EHPAD dans un CH de la région Normandie, responsable de 6 unités de soins soit 167 lits et chargée de missions transversales (notamment la Gestion des Risques) 2005-2018 Cadre de Santé Formateur à l’IFSI du CHU de Rouen TRAVAUX REALISES: mise en place d'un SSIAD, Transmissions ciblées, Chef de projet sur la réalisation d'un film illustrant le protocole de pose d’une bande de contention veineuse et présentation dans différents congrès, évaluation de la prise en charge de la douleur, évaluation de l'éducation des patients sous AVK, référent SIIPS, Participation au groupe de travail sur la mise en place des CLAN (Comité de Liaison Alimentation Nutrition) à la DHOS, gestionnaire de risques, animateur d'un groupe d'évaluation dans le cadre de la certification, réalisation d'audits, participation à l'élaboration et à la réactualisation de protocoles de soins. PARTICIPATION AUX INSTANCES: Conseil d’Administration, Commission de Soins, CLAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *